Patrick Louiche

Apprivoisez la lumière !

Que ce soit pour photographier en extérieur ou à l’intérieur, en photographie de studio par exemple, pour réussir et trouver votre style, vous devez connaître la lumière, apprendre à l’apprivoiser.

Quel est le but de la photographie en studio ?

Pouvoir obtenir à la demande, au moment voulu, sans se préoccuper des conditions météorologiques, de la lumière nécessaire pour le sujet à mettre en valeur, quel qu’il soit.

Il nous sera possible de réaliser des photos de studio convaincantes en nous inspirant de la lumière naturelle ou des éclairages artificiels de la vraie vie. Et, seulement à cette condition.

Pour cela, j’insiste, il faut savoir comment réagit la lumière en toutes circonstances.

Dès aujourd’hui, vous allez vous nettoyer les yeux et regarder la lumière comme vous ne l’avez jamais vu !

Vous avez sans doute remarqué comme on devient plus créatif en voyage dans des villes inconnues.

Dans notre propre ville, on ne voit plus rien tellement on a l’habitude de ce décor familier.

On n’y trouve rien d’intéressant à photographier…

Des touristes étrangers ne trouvant sans doute plus rien d’intéressant à photographier chez eux, n’arrête pas de déclencher sur des lieux nous inspirant si peu !

Il en est de même avec la lumière, nous sommes tellement habitués à voir les objets naturellement éclairer que nous ne pensons même plus à voir comment ils sont éclairés !

Dès aujourd’hui, vous allez-vous appliquer à voir la lumière !

L’éclairage et dur ou doux ?

Les ombres se sont très sombres, très noires et tracées comme au scalpel ou douces et diffuses ?

Vous êtes à table ou à la terrasse d’un café…

Regardez comment la lumière joue sur votre verre, une bouteille, une tasse à café…

Regardez comment les spots, dans ce café, se reflètent et brillent sur le bord du verre…

D’où vient la lumière créant ces effets ?

Lumière frontale, latérale ou contre jour ?

Observez bien les ombres.

Très important les ombres…

Il n’y a qu’un seul soleil dans notre univers, du moins dans notre galaxie…

Il y ne doit exister, au studio, qu’un seul jeu d’ombre.

Pourtant, c’est une faute courante des débutants en photographie de studio de se retrouver avec deux ombres croisées.

Résultat d’un éclairage principal et d’un éclairage de débouchage mal maîtrisé.

Dans la vie courante les situations amenant à se retrouver avec des ombres croisées sur un sujet sont extrêmement rares.

Ça peut arriver si votre sujet (un passant, une statue) et éclairé par le soleil d’un côté et que de l’autre côté se trouve une surface extrêmement réfléchissante, comme un miroir.

Vous pouvez imaginer un piéton marchant sur un trottoir éclairé par le soleil sur sa gauche par exemple.

Sur sa droite, un immeuble moderne avec des verres réfléchissants la lumière du soleil, dans ce cas effectivement vous pouvez vous retrouver avec deux ombres croisées.

À partir d’aujourd’hui, passé maître dans l’analyse de la lumière.

Remarquez bien sa couleur, comment elle varie dans la journée…

Vous devez repérer tous ces petits détails et les mémoriser.

Vous ferez appel à ces souvenirs pour enrichir vos natures mortes en studio.

Article rédigé par Patrick Louiche

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s